L’artiste n’est pas un doux rêveur qui peint et dépeint des espaces imaginaires purement virtuels. Il crée chaque jour de nouveaux univers remplis d’émotion et de rêves qui construisent notre futur.”  EG

 
 
 

 

Petite française élevée au Niger et citoyenne du monde, mes points de vue sont parfois insolites et décalés. Je vis dans un univers embelli de poésie, peuplé de créatures touchantes et loufoques nées de matières brutes naturelles. Bois de calebasses, d’amadouvier, de racines, de ceps, d’écorces, plumes, papier mâché surfin ou cellulose de bois, graines géantes, encre de Chine et bien d’autres encore sont pour moi une source d’inspiration éternelle que je me contente d’observer avant de leur donner vie

 

 

Qu’elles soient chats, loups, êtres lunaires ou lémuriens, toutes mes créatures sont habitées d’âme. Elles  ont pour but de sensibiliser l’humanité au respect des êtres vivants, de la nature et de sa biodiversité incroyable. 

La vie est un jeu dont nous créons sans le savoir les règles. Alors comment ne pas insuffler un peu d’humour à des êtres remplis de vie et d’innocence ?

Je fonctionne beaucoup par séries, que ce soit en sculpture ou en peinture.

La série des Ostréïdes met en scène un peuple d’êtres métamorphes échoués d’une autre planète colonisant les bois sauvages terrestres pour essayer de survivre. Ils expriment la complexité de la vie dans sa recherche de la forme la plus appropriée à la survie, ainsi que la sagesse de l’esprit appliquée à la transformation de la matière.

.

Les animaux, les êtres authentiques, engagés, sensibles ou même bizarres, l’espace empli de planètes, les matériaux terrestres et extra-terrestres sont pour moi une source infinie d’inspiration !

 

Les Falunes, êtres lunaires connectés, rendent hommage à la candeur,  à l’union universelle des êtres, à la rondeur maternelle de la Lune… 

On les rencontre souvent sous forme de tableaux peints au lavis d’encre de Chine sur papier d’aquarelle blanc, avec une tonalité parfois légèrement sepia.

Les SakinoOz défendent une cause : réalisés dans des sacs à mains en fausses écailles déstructurés, ils se transforment en bêtes à écailles, par opposition aux bêtes à écailles transformées en sacs à main…

Les CalbinoOz sont quant à eux des créatures en bois de calebasse reconnaissables à leur petit pull, leurs grands yeux en verre soufflé, leur silhouette dodue ou au contraire très élancée. 

Je choisis soigneusement chaque calebasse pour sa forme, sa tâcheture, sa couleur, ses défauts magnifiques, et me laisse guider par elle. Complété de cellulose de bois, le bois de calebasse prend vie et révèle la douceur de ses rondeurs… 

 
 

Les PluminoOz sont des créatures en plumes sculptées aux yeux irisés reflétant la lumière, en général présentées sous forme de tableau-sculpture. 

Ils constituent une véritable tribu avec une histoire, dont le chat noir Attileon, accompagné de son conte, signe la première peluche de cet univers, mis ainsi à la portée des enfant.

J’affectionne aussi le travail à la peinture acrylique. Celle-ci me permet de mettre en scène des univers colorés et géométriques qui rappellent la précision d’horloger avec laquelle la vie est naturellement conçue. Les tons de bleu sont souvent présents dans mes univers abstraits, ainsi que le cuivre, le noir, et le doré.