Nouveau projet : Raconte-moi une peluche PluminoOz…

Dans la vie, il y a les jolis rêves qui dorment dans des boites enrubannées sous l’oreiller, et ceux que l’on décide de déballer. Le projet “Raconte-moi une peluche PluminoOz…” fait partie de ces derniers.

Créer pour les enfants une peluche rigolote et loufoque tirée d’un univers magique, l’univers des PluminoOz, créatures en plumes d’oiseau sur tableau-sculpture, accompagnée de son conte est un projet sur lequel je travaille depuis plus d’1 an.

Attileon est un chat cruel obsédé par les oiseaux qu’il dévore à longueur de journée : oisillons tout maigres ou parents dodus, tous y passent. Mais un beau jour, attiré par l’aventure, la vie lui joue un drôle de tour, sous l’apparence d’un moineau bleu pas comme les autres….

Le projet a pour but de lancer sur le marché la première peluche PluminoOz et son conte magique en 1000 exemplaires, dans une boite contenant peluche et livret-conte, ainsi que de faire mieux faire connaitre les créatures de mon univers artistique décalé.

Venez soutenir ce projet et pré-commander avec une remise de 25% sur le prix marché (30€ au lieu de 34€ et frais de port gratuits en France métropolitaine) une peluche et son conte pour permettre aux enfants de se plonger dans un univers insolite, drôle et plein de bonnes valeurs, et plus si affinité…

Ca se passe ici  https://fr.ulule.com/pluminooz/

 

Petit extrait du conte “L’étrange histoire du chat Attileon”

“(…) Jetant un oeil curieux, Attileon aperçut au milieu des pissenlits et des faux persils entrelacés de ronces un oiseau de petite taille qui semblait en difficulté.

Tous ses sens en éveil, y voyant là une occasion de faire un nouveau festin, il se mit en quatre pour trouver un moyen de gagner sa proie.

C’est alors que l’étrange petit moineau bleu, la voix frêle mais assurée, s’adressa à lui :

– Mon bon ami, aide-moi je t’en prie, me voilà tout penaud avec une aile brisée, à ne pouvoir remonter, me nourrir ni m’abreuver ! Deux jours déjà que je suis dans ce puits, à prier pour que quelqu’un passe par ici !

– Eh bien me voilà, bestiole ! répondit le cruel. Je puis t’aider à apaiser tes souffrances, mais sûrement pas de la façon qui te contenterait !

Puis faisant entendre un ronronnement sournois et se pourléchant les babines, il chercha fébrilement le moyen d’atteindre cette proie de choix sans se laisser coincer par la hauteur du puits.

– Ecoute, reprit l’oiseau dans son trou, aide-moi à sortir de là et je te promets que tu ne le regretteras pas.

Etonné par tant d’arrogance, le félin reprit sur un ton impatient :

  Moineau, sais-tu au moins à qui tu t’adresses de la sorte ?!

– Bien si, je le sais, répondit le frêle sans se laisser intimider, je te vois toutes griffes dehors, à te pourlécher par avance. Mais je suis tout chétif et tu ne ferais pas bonne chaire de moi, je t’assure. Par contre, si tu m’aides à sortir de ce puits, je te récompenserai d‘un don qu’aucun autre de ton espèce ne saurait posséder ! (…)